Nøne Futbol Club

rue eterlet
f-77500 chelles
t +33 (0)1 64 72 65 70 leseglises@chelles.fr

 

Le centre d'art accueille les publics du lundi au dimanche.
– du lundi au vendredi : scolaires, individuels et groupes sur RDV.
– du vendredi au dimanche de 14h à 17h : visites libres.
Accès gratuit.


 

Facebook

Shake - résidence février / mai 2013

LE PROJET "MÉTAMORPHOSES"

 

La résidence de Shake est le résultat d'un partenariat entre l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy (ENSAPC) et les églises, centre d'art contemporain de la Ville de Chelles. Cette résidence s'inscrit de février à mai 2013 au sein du dispositif Métamorphoses. Ce projet se déroule à Chelles au cœur du quartier Schweitzer-Laennec qui fait actuellement l'objet d’une action importante de réaménagement urbain. Il engage une réflexion autour de l’art dans l’espace public, de la relation entre art et territoire, du contexte de redéfinition du territoire et de sa perception.

 

 

SHAKE, ARTISTE EN RÉSIDENCE

 

Au sein de sa pratique artistique, Shake porte un grand intérêt aux processus d’écriture et de lecture du cinéma.

En cherchant l'expérience d’une forme de déplacement et des manières d'établir un quotidien, elle prélève et agence des matériaux issus du réel (tranches de vécu, rencontres, histoires entendues, etc.) qu'elle mêle à la fiction. Le regard porté sur ces évènements, l’interprétation qui en est faite, vient déterminer le développement du scénario. La fabrication des personnages ainsi que l’élaboration de trames et de matières permettent de dégager une forme narrative.

Shake s’attache à travailler la construction de dispositifs cinématographiques, s’appuyant sur l’exploitation d'une dimension technique et l’agencement de matières perceptibles (son, image et texte). Sa recherche de procédés à même d’élargir les possibilités de lecture constitue une part importante du travail de réalisation. L’utilisation du décalage, de l’accumulation, de la répétition et de la superposition tente de libérer le sens de l’image et du son, de le faire dériver. Il s’agit de préserver une sorte de flottement, de fluctuation, de zone d’indécidabilité - de manière à pouvoir jouer, au travers d’un récit ouvert, sur la souplesse de la narration et celle de la lecture.

Des représentations, des formes, des échelles de temps et des intrigues potentielles font émerger un corps du cinéma, dont le fonctionnement obéit à une logique de figuration-défiguration - métaphore en acte où le déplacement et la condensation illustrent le glissement permanent du sens, la dérive inconnue qu’est l’inconscient. Ainsi, le travail de Shake interroge les codes du cinéma, la relation aux éléments sensibles et l’expérience cinématographique.

 

 

 

À consulter

Le site de l'artiste : http://shakeorangebud.net

Le blog du projet Métamorphoses : www.metamorphoselaennec.wordpress.com

Le site de l'ENSAPC : www.ensapc.fr